Objectifs

1. Réduction de la pauvreté dans les pays en développement,

2. Appui à la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (O.M.D),

3. Contribuer à l’accroissement de la cohésion sociale.


Afin d’atteindre ces objectifs, des programmes spécifiques sont élaborés et proposés aux acteurs de développement : collectivités territoriales, populations locales, Diaspora, universités/écoles, entreprises et institutions de développement.

Un intérêt particulier est accordé à l’implication des diasporas des pays en développement à la mise en œuvre des programmes. Le renforcement des liens avec la Diaspora africaine [1] permet de dégager des champs d’action pour l’optimisation des effets socio-économiques positifs des transferts financiers, des savoirs et connaissances, notamment en matière de :

- accès à l’eau et à l’énergie,

- accès à la santé, et la protection sociale,

- protection de l’environnement,

- promotion du travail décent et soutien à l’entreprenariat sous ses différentes formes,

- appui à l’éducation et à la formation des jeunes dans les secteurs clés du développement.

Il s’agit de contribuer à la co-création de cadres vertueux qui - tout en facilitant la création de liens socio-économiques, l’échange d’expériences, le partage de valeurs - favorisent l’émergence de réponses adaptées aux schémas économiques, culturels et psychosociologiques en place.

Notes

[1] Ensemble des personnes d’origine africaine vivant hors d’Afrique, indépendamment de leur citoyenneté et nationalité, et désireuses de contribuer au développement du continent et à la construction de l’Union Africaine.